Mario Scott

ma poésie… en mots, en images et autres minuscules bonheurs

Mes derniers mots

Laisser un commentaire

Ma première oeuvre en peinture acrylique, médiums mixtes, avec un de mes poèmes intégré.

img_0476-copie_modifie-3

Advertisements


Laisser un commentaire

Le vélo bleu

le vélo bleu

Mon plaisir roule
Cycle bleu de ma vie
Qui s’enchaîne dans le bonheur
D’une vélocité renouvelée

Rien ne freine ma joie
Le coeur en selle, bien ailleurs
Dérangeant et dérailleur
Vivre sans peur!

Aux guidons de ma destinée
L’harmonie offerte sur un plateau
Traversée d’un doux rayon
Du soleil pendant sur la potence

Dans un milieu, moyen et moyeu
Étrange cadre, écrié et étrier
Virevoltant sur la valve d’un tube
Dans une fourchette de notes

Mario Scott

poésie et photographie


Laisser un commentaire

Trois clés

« Le nombre est dans l’art comme dans la science. L’algèbre est dans l’astronomie, et l’astronomie touche à la poésie : l’algèbre est dans la musique et la musique touche à la poésie. L’esprit de l’homme a trois clés qui ouvrent tout : le chiffre, la lettre, la note. Savoir, penser, rêver. Tout est là. »

Victor Hugo


Laisser un commentaire

Haïkus

la brise d’été
l’eau manque aux fleurs séchées –
pluie torrentielle

l’air d’été sent bon
des oiseaux parmi les fleurs
farniente au soleil

Mario Scott
juin 2012

053

photo Mario Scott, Cuba

(Le haïku (俳句, haiku?), terme créé par le poète Masaoka Shiki (1867-1902), est une forme poétique très codifiée d’origine japonaise et dont la paternité, dans son esprit actuel, est attribuée au poète Bashō Matsuo (1644-1694). Il s’agit d’un petit poème extrêmement bref visant à dire l’évanescence des choses. ce poème comporte traditionnellement 17 mores (on pourrait dire des syllabes) en trois segments 5-7-5, et est calligraphié traditionnellement soit sur une seule ligne verticale soit sur trois.)


Laisser un commentaire

Desnudos sobre la playa

Le désir fait fi de la tâche!
S’armant de patience sur ce beau terrain de jeu féminin
Les secondes à découvrir s’écoulent en pulsations amoureuses
Le coeur trépigne, la main s’enligne… passent les agrafes!
Détachant, déboutonnant au rythme de mes soupirs de désirs
Voilà! Une brèche dénudée sur ta peau satinée et parfumée
Mes sens n’en peuvent plus…
J’accélère la dextérité de mon habile doigté
Je te veux! Mais pas trop vite!
Je pose mes lèvres sur ton joli dos brûlant
Te couvrant d’un bouquet de baisers

Mario Scott
10 mars 2013

IMGP0114a_modifié-1

photo Mario Scott, plage de Punta Mal Tiempo, Cayo Largo, Cuba